Entre la fête des mères et la fête des pères, il y a le 25 mai, Journée Internationale des Enfants Disparus.

 Quelle que soit la cause de la disparition d’un enfant, c’est l’angoisse qui domine devant l’absence d’informations, c’est une torture quotidienne dont peu de parents parviennent à se remettre.

 La Fondation F.R.E.D.I. invite chacun à avoir une pensée pour tous ces parents, en Suisse et ailleurs, qui attendent une réponse suite à la disparition de leur enfant.Des petites bougies vous sont proposées dans différents magasins, elles portent l’image d’un myosotis, la fleur qui nous dit « Ne m’oublie pas »

 

La Fondation F.R.E.D.I. qui marque ses 20 ans d’activités bénévoles pour la cause des enfants disparus a dressé son bilan :

 

1395 dossiers traités et signalements de disparitions relayés

       depuis l’ouverture du site www.fredi.org ,

Soit :

425 dossiers encore ouverts au 31.12.2015

1159 dossiers fermés et clôtures de signalements via les

       réseaux sociaux

  • 872 après retour de l’enfant,
  • 274 après la mort de l’enfant, toutes causes confondues
  • 13 suite à une absence totale d’informations et disparition du dossier sur les sites partenaires