Attention !  On ne badine pas avec les dénonciations de tentatives d’enlèvement, ni avec les appels au secours, ni avec de faux avis de disparition

Faux avis de disparition

Scénario

Une personne expédie à de multiples correspondants une annonce de disparition d’une personne alors que ce n’est pas vrai.

Base légale Art. 128bis 81 CPS Fausse alerte
Celui qui, sciemment et sans raison, aura alerté les services de sécurité publics ou d’intérêt général, les postes de sauvetage ou de secours, notamment la police, les pompiers ou les services sanitaires, sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

Preuves
Imprimez le message électronique en prenant soin d’inclure l’en-tête technique et tout autre document qui peut être joint à cet envoi (photo de la personne « disparue », avis de recherche, etc).

Conseils
Avant de transférer ce genre de message et d’alarmer inutilement d’autres internautes, il y aurait lieu de demander à un policier ou à une ONG spécialisée dans l’aide à la recherche de personnes disparues de vérifier la véracité de cette annonce.

Astuces
Pour de véritables disparitions: Au lieu de rédiger un courrier électronique ou un document annexé à ce dernier faisant état de la disparition d’une personne, il est plus judicieux de demander la parution de cet avis dans un site professionnel (police, organisation privée) qui le répercutera dans les réseaux sociaux (Ex. Facebook). Ainsi, l’internaute désirant aider aux recherches peut être mieux informé sur l’évolution de cette affaire et surtout savoir si la personne a été retrouvée. Sinon, il arrive fréquemment que des courriers électroniques circulent pendant des mois, voire des années, alors que la personne disparue est de retour à la maison depuis belle lurette.

Liens Web:
ex site:http://www.e-prevention.ch  (site plus en activité)

Il faut savoir que des recherches coûtent cher, mobilisent un personnel qui pourrait être utile pour de vrai(e)s (tentatives de) enlèvements . Que celui qui lit cette mise en garde se rappelle  l’histoire de Pierre et le Loup: Pierre s’amusait à crier au secours, prétendant avoir vu un loup. Lorsqu’il vit réellement un loup, personne ne le crut et il fut dévoré..sans secours.

 

« En France, les secours sont gratuits », un budget 5,5 millions annuels est alloué aux opérations de secours et d’incendie menées par les sapeurs pompiers, ce qui  représente en moyenne 80 euros par heure, soit 20 fois moins que le coût d’un détenu, même si des véhicules et autres engins,  coûteux comme un hélicoptère – environ 1500 euros de l’heure, maintenance comprise – sont utilisés, ils sont amortis au fil des interventions.

Amende et prison (en France)

De plus en plus systématiquement pourtant, en cas de dénonciation d’un délit imaginaire, à l’origine de recherches injustifiées, les pompiers, notamment, portent plainte et se constituent partie civile. Ce délit est passible, au maximum, de six mois de prison et 7 500 euros d’amende. Dans les faits les condamnations sont souvent à visée « pédagogique »: condamnation à des heures de travail d’intérêt général.
Mais pour que l’état ou les collectivités – et donc le citoyen – soient dédommagés de leurs frais, encore faut-il trouver le coupable. Et que ce dernier soit solvable..

21.09.2012