N° de dossier : 130513403
Type de disparition : inquiétante

Fiona CHAFOULAIS

  • Date de naissance : 00.00.2008
  • Sexe : feminin
  • Nationalité : France
  • Date de disparition : 12.05.2013, à l'âge de 5 ans
  • Pays de disparition : France
  • Ville de disparition : Clermont-Ferrand

Signalement :

  • Taille à la disparition : 110 cm
  • Couleur des cheveux à la disparition : blond, longs, coiffés en carré
  • Couleur des yeux à la disparition : bleu-vert,clair
  • Corpulence : Moyenne
  • Signes distinctifs : Fiona est de type européen, peau claire. Elle était vêtue d'un survêtement noir avec un logo blanc "Hello Kitty" au niveau de la poitrine, un tee-shirt blanc, d'une paire de socquettes, d'une paire de tennis basses de couleur noire avec attache Velcro. Elle portait au cou une chaîne en plaqué or avec une médaille ronde représentant le signe zodiacal du Sagittaire. L'enfant est décrite comme étant vive, avec un bon niveau de langage pour son âge. Elle est capable de décliner sans difficulté son nom et son prénom. Elle serait assez espiègle et sociable de caractère, et s'exprime sans accent.
  • Circonstance : La petite fille aurait échappé à la surveillance de sa mère et aurait disparu dans le parc Montjuzet, à Clermont-Ferrand. Après des mois de mobilisation, les internautes ont découvert la réalité : la petite Fiona est morte sous les coups de son beau-père. Et sa mère, Cécile Bourgeon, a menti tout ce temps avant de finalement passer aux aveux mercredi 25 septembre. "La mère  et le beau-père de Fiona ont enterré nue Fiona, à proximité du lac d'Aydat, non loin de Clermont-Ferrand. Âgée de 2 ans, Eva, la petite soeur de Fiona, était présente lorsque Fiona a été enterrée."  relate la presse Cécile BOURGEON a  été mise en examen pour quatre délits : non assistance à personne en danger, recel de cadavre, dénonciation mensongère d'un crime et modification d'une scène de crime. Son compagnon, Berkane Maklouf, est de son côté mis en examen pour "coups mortels" aggravés, alors que les fouilles pour retrouver le corps de la fillette se poursuivent.   .

Autorités responsables :