Enjeux liés au tiers adulte lors d’un abus sexuel intrafamilial

Francine Ferguson

Septembre 2008

 

Résumé

Dans cet article, l’auteur s’intéresse à tout ce qui se passe chez le tiers impliqué dans une maltraitance (ici, le rôle de la mère est particulièrement mis en évidence). Sont étudiées notamment l’ambivalence des sentiments qui anime l’interaction entre la victime et le tiers, et la manière dont il est recommandé de les aider sur le plan thérapeutique et systémique. L’école de Marcia Sheinberg, de l’Ackerman Institute de New York, que Francine Ferguson a visitée,est mise en exergue, tout en décrivant certaines techniques d’intervention comparées entre la CIMI et l’Ackerman Institute.

Les situations d’inceste nous obligent à prendre mieux conscience de la situation du tiers adulte, de ses enjeux personnels et relationnels avec l’abuseur et l’abusé. L’approche la plus répandue dans les soins consiste à focaliser surtout sur la victime d’abord, sur l’abuseur ensuite, et le tiers adulte est souvent négligé lors de la prise en charge thérapeutique. Or les enjeux sont multiples et complexes pour le tiers, du fait aussi que sa place est moins «spectaculaire» dans la relation des faits.

De nombreuses études ont démontré que l’issue favorable ou non pour l’abusé dépend prioritairement de la réaction de l’entourage lors de la révélation. Si la relation avec le parent non abuseur est bonne, fondée sur la confiance et le soutien, l’enfant abusé a de meilleures chances de s’en sortir. En revanche, si la relation est distante, non protectrice, voire hostile et marquée par le rejet (au pire des cas, le parent non abuseur reste dans le déni des faits et va jusqu’à blâmer l’enfant), alors l’issue pour le développement de l’enfant s’avère significativement moins favorable.

Il incombe au tiers (ici, leparent non abuseur), d’une part, d’assumer son rôle de parent vis-à-vis de l’enfant, d’autre part de se déterminer face à l’abuseur. Pour l’enfant, il est attendu du parent non abuseur qu’il puisse l’écouter, le croire, assurer immédiatement sa protection avec l’aide d’intervenants extérieurs, l’accompagner dans son processus de guérison, supporter des symptômes quelquefois lourds (terreurs nocturnes, encroprésie, échec scolaire, etc.), l’entourer, rester attentif à lui. Ceci dans un contexte où le tiers doit en même temps affronter le choc de la révélation et se déterminer quant à son attitude face à l’abuseur, sans oublier l’attention à prodiguer aux autres enfants et à la famille élargie, qui va réagir (souvent violemment) aux événements.

Au fil de l’expérience de notre pratique clinique avec ces familles, nous avons pu constater combien les multiples défis pour le tiers adulte sont difficiles à relever. La révélation de l’abus est un choc, et le tiers se trouve dans un état émotionnel chaotique et souvent violent, comme pris dans un cyclone dévastateur. Il lui est laissé peu de temps pour son propre vécu, car il sera immédiatement mobilisé par les événements en chaîne: départ de l’abuseur, réorganisation radicale de vie,

Cet article est accessible sur le site www.cimi.ch CIMI

(Consultation Interdisciplinaire de la Maltraitance Intrafamiliale Une Structure thérapeutique de la Fondation Éthique Familiale,)

Chemin de Lucinge, 16 -1006 Lausanne, CH –

+41 (0)21 310 73 10

info@cimi.ch

 

Tous les parents, séparés ou pas, ne sont certes pas des abuseurs sexuels Il importe, cependant, dans tous les cas de figure, de bien informer ses enfants sur ce qui est autorisé moralement et sur ce qui ne l’est pas. Le respect des autres commence par le respect de soi-même, qui doit être enseigné aux enfants au même titre que la propreté ou la lecture..

Abus sexuels photographiés et distribués via Internet: Un père en préventive

Un jeune père, séparé de sa femme mais recevant régulièrement la visite de sa fille, 7 ans, a abusé sexuellement de celle-ci et de l’une de ses amies âgée de 10 ans, tout en prenant des photos de ses actes pour les publier ensuite sur Internet.

Suite à la découverte de ces photos, les fillettes ont reconnu les faits.

Trad. de FREDI  de l’article original: 05.09.2008 Ta, E110.de