Encore des conseils… penses-tu.

Si tu penses qu’ils sont de trop, tu es invité à lire quelques-uns des articles relatés dans la presse:

Tu réaliseras que, malgré les campagnes de prévention concernant l’utilisation d’Internet, lancées un peu partout en Europe (en Suisse également, entre autres chez F.R.E.D.I.!, avec un poster ) tous les jeunes usagers ne connaissent pas encore les règles de base de la sécurité !

N’oublie pas que l’Internet est comme une gigantesque place de marché où on a l’impression de se connaître et de pouvoir se parler et aller boire un verre ensemble sans risques. Et pourtant : Parmi les usagers du Net (forums, blogs, chats) – et du téléphone mobile ou du téléphone par Internet- il y a de mauvaises gens en quête de jeunes proies comme toi.
Les consignes de prudence restent les mêmes pour tous ces médias!

Que fais-tu sur Internet?

Montre à tes parents les multiples avantages du Net, apprends-leur comment surfer, bloguer, chatter, envoyer et recevoir des messages..

Installe une complicité entre vous! Echangez vos connaissances.. Partez à la découverte ensemble!

 

Et reste sur tes gardes! Tu ne connais pas vraiment ton interlocuteur!

Applique le No-Go-Tell

Tu es un as dans la téléphonie mobile, tu sais donc comment masquer ton numéro lorsque tu veux appeler quelqu’un avec qui tu n’es pas intime,

Si tu corresponds par courriel (E-mails), choisis-toi un pseudo et une adresse chez un fournisseur (c’est le plus souvent gratuit) (Freesurf, Bluewin,Hotmail, Yahoo…).

  • Ose dire NON (No)si on te propose d’envoyer ta photo, de donner ton adresse, ta véritable identité, ta photo ou toute indication qui permettrait de te reconnaître.
  • Ose dire NON si on te propose d’enclencher une webcam et de te montrer, et agis de même si ton interlocuteur te propose de te montrer des images avec sa webcam (elles peuvent être choquantes ou sous-entendre une demande de relations sexuelles).

Que ce soit dans le virtuel ou dans le réel, si ton interlocuteur insiste ou te met mal à l’aise,

  • Quitte (Go)au plus vite  la communication ou la personne ( si c’est dans un chat et si tu sais comment t’y prendre, informe le modérateur du chatroom. Dans le cas d’une rencontre réelle, veille à ne pas être suivi ni photographié!).
  • Tu dois savoir que tu peux ( et que tu dois!) refuser de parler d’un thème qui te met mal à l’aise avec ton correspondant et que tu as le droit de lui »fermer au nez » s’il insiste, voire de le dénoncer.

Si, avec le temps, tu as vraiment envie de rencontrer « pour de vrai » ton interlocuteur du chat, ou quelqu’un avec qui tu corresponds par courriel, arrange-toi pour le rencontrer en un lieu public et surtout dis (Tell)  à un adulte de confiance où et quand tu te rends à cette rencontre. Il serait mieux de te faire accompagner discrètement par un adulte de confiance, les premières fois, adulte qui resterait dans l’ombre mais qui pourrait intervenir au cas où les choses tourneraient mal. Cela n’arrive pas qu’aux autres !

Mémorise et applique ce trio de sécurité :

  • Est-ce que je me sens à l’aise ou est-ce que mon système d’alarme m’avertit de quelque chose?
  • Est-ce qu’un adulte saura où je suis si j’éprouve une difficulté?
  • Est-ce que je pourrai obtenir de l’aide en cas de besoin?
Les « chats », les forum, les blogs et la téléphonie mobile sont des terrains de chasse favoris des pédophiles(1), qui s’y insinuent sous une fausse identité et qui mentent sur leur âge, à plus forte raison lorsqu’ils s’adressent aux jeunes.

1 Le terme pédophile signifie originellement qui aime les enfants, mais il désigne en réalité une sexualité malsaine, puisque l’adulte pédophile cherche à        consommer le sexe avec des mineurs, ce qui est punissable par la loi

 

Par ton comportement prudent, tu augmenteras tes chances de ne pas figurer sur un site consacré aux enfants disparus et de plonger ceux qui t’aiment dans une angoisse terrible.
merci de prendre soin de toi !