Vous voyagez avec des enfants..

Vous souhaitez éviter les retards aux frontières internationales,

suivez les conseils suivants, simples et efficaces:

  • Tout adulte devrait avoir les pièces d’identité des enfants qui voyagent avec lui, quel que soit leur âge.
  • Les parents qui partagent la garde d’un enfant devraient avoir sur eux des documents légaux sur les droits de garde.
  • Il est recommandé d’apporter les pièces d’identité suivantes de l’enfant : un certificat de naissance ou de baptême, un passeport ou un document d’immigration. Si le voyageur n’a aucun de ces documents, il peut demander à son médecin, à son avocat ou à l’hôpital où l’enfant est né de lui remettre une lettre qui précise qu’il est le parent ou le tuteur de l’enfant.
  • Tout adulte qui n’est pas le parent ou le tuteur de l’enfant doit avoir sur lui une lettre de permission du parent ou du tuteur légal ainsi que les pièces d’identité de l’enfant. Une telle lettre faciliterait également l’entrée de tout parent qui voyage avec ses enfants. La lettre doit contenir les adresses et les numéros de téléphone où l’on peut joindre le parent ou le tuteur.
  • Si un groupe voyage dans plus d’un véhicule, le parent ou le tuteur légal d’un enfant devrait être dans le même véhicule que son enfant lorsqu’il arrive à la frontière.
  • Si vous êtes séparé ou divorcé, informez la direction de l’école des droits de visite. Par exemple, précisez si votre ancien conjoint peut passer prendre les enfants n’importe quand. Veillez aussi à ce que le chauffeur d’autobus en soit informé.

Inspiré du site:http://www.canadainternational.gc.ca/ghana/visas/trav-can_18_voy-can.aspx?lang=fra

 

Pour autant que les organes de contrôles frontaliers remplissent leurs tâches consciencieusement, ces mesures peuvent également empêcher un parent  de quitter le territoire avec l’intention de soustraire l’enfant à l’autre parent (rapt parental)!