Interdiction, Contrat de confiance ou filtres: à vous de choisir !

Nous vous proposons un modèle de contrat que vous pourriez passer avec vos enfants,lorsqu’ils veulent utiliser l’Internet. Libre à vous d’en modifier l’un ou l’autre article, selon vos convenances.

Nous sommes de plus en plus persuadés que refuser l’accès à l’Internet à vos enfants, à cause de ses côtés négatifs (anonymat, sites peu recommandables, risques d’être contaminé par des virus ou de détraquer la machine..) n’est pas la bonne solution. Mieux vaut les éduquer à la prudence – voyez à ce sujet notre rubrique adressée aux ados -, comme vous l’avez fait lorsque, tout petits, vous leur avez appris à se déplacer dans le trafic routier.

Au cours de ses diverses formations, votre enfant sera de plus en plus obligé de recourir à l’Internet pour accomplir ses tâches, mieux vaut qu’il s’y habitue progressivement, sans le stress provoqué par le nécessité incontournable d’en maîtriser les outils de base.

N’oubliez pas que votre enfant peut voir sa curiosité stimulée par l’interdiction et aller surfer chez un copain /une copine dont les parents seraient plus « cools ».

L’Internet n’est de loin pas le plus grand danger que courent vos enfants, surtout si vous mettez en pratique les quelques conseils que plusieurs organismes, qui se sont penchés sur lquestion, s’efforcent de faire connaître.

  • Mettre Internet dans toutes les mains revient-il à offrir un revolver au meurtrier potentiel? «Autant qu’apprendre à lire est dangereux», répond le pionnier du digital. «Pour chaque grand problème du monde, la meilleure réponse est l’éducation.» Nicholas Negroponte directeur du prestigieux MIT Media Laboratory, aux Etats-Unis,

Si, toutefois, vous préférez installer des filtres – qui peuvent malheureusement également empêcher l’entrée d’informations précieuses, suivant les mots-clés utilisés dans un moteur de recherche-, nous pouvons vous proposer la visite de ce site  ou celui-ci