Parcs d’attractions, disco..la puce est en eux

6000 mètres carré de jeux et d’éducation sur 3 étages, 16 millions investis : Kindercity est la première citée des Sciences pour enfants en Suisse. Pour mieux la gérer, la direction du parc a adopté une méthode de ticketing novatrice. Exit le billet d’entrée en papier de papa, voici le bracelet qui fait passer les portes.

Bientôt à Lausanne?

Quand les enfants s’approchent de l’entrée d’une attraction, leur bracelet est activé. Ils sont identifiés, et leurs compte débité, à la façon d’un porte-monnaie électronique. Pour Jean-Christophe Gostanian, l’un des initiateurs du projet, cette méthode de ticketing est flexible pour les clients. « Les gens paient uniquement pour les attractions qu’ils visitent, plutôt qu’un forfait à l’entrée». Une idée séduisante qui permet de fidéliser les clients, selon Jean-Christophe Gostanian. 23 000 visiteurs s’étaient divertis dans le parc 10 jours après son ouverture. Un deuxième Kindercity  est déjà envisagé à Lausanne.

Au cœur du bracelet que portent les enfants, une puce minuscule, à peine plus grande qu’un grain de sable. Activée par un lecteur, c’est elle qui permet de s’identifier. Cette technologie s’appelle RFID, l’acronyme pour « Radio Frequency Identification », soit l’identification par fréquence radio. Cette invention remplacera le code barre sur nos produits de consommation, selon les industriels. De l’usine jusque dans les rayons d’un magasin, chaque gobelet de yogourt pourra être suivi.

Big Brother vous regarde

Cette application fait bondir les défenseurs de la vie privée. Et si le gobelet de yogourt pouvait être suivi après son achat, jusqu’à votre domicile ? De précieuses informations sur votre mode de vie pourrait être récoltées par des pros du marketing…Aux Etats-Unis, la société de défense des consommateurs CASPIAN voit dans le RFID une menace orwelienne. Grâce à ces puces, les multinationales pourront traquer les gens partout et connaître leurs goûts, selon CASPIAN.

Réponse des industriels : la puce RFID est bien moins intrusive que d’autres technologies pourtant adoptées. C’est l’avis de Mougahed Darwish, directeur de l’entreprise EM Microelectronic près de Neuchâtel numéro et un mondiale de la fabrication de ces puces. «Avec un téléphone mobile, on peut savoir dans quelle région du monde vous êtes, parce qu’il y a un réseau global. Cela est impossible avec le RFID, car la lecture de la puce s’effectue uniquement à courte distance

La puce est en eux

Les applications du RFID sont multiples. A Barcelone, une disco offre la possibilité à ses membres de s’injecter une puce sous la peau. Plus besoin de porte-monnaie, la carte de crédit est en eux. Aux Etats-Unis, une entreprise vend une puce similaire, mais pour les patients. En un coup de scanner, elle permet de connaître tout leur dossier médical. Et en Suisse, on identifiera dès 2006 tous les chiens avec une puce sous leurs peau.

Mais ces applications restent pour l’instant marginales. La puce RFID connaîtra son heure de gloire quand elle sera acceptée par le grand public et collée à la place du code-barre  sur les produits de consommation. Logée au cœur du bracelet de Kindercity, c’est sûr, cette petite puce deviendra grande. Les jeunes visiteurs du parc sont déjà convaincus: «Je ne sais pas ce qu’il y a dedans, mais cela fonctionne très bien».

http://www.nouvo.ch/


FREDI propose la petite clé qui pourrait lui sauver la vie

Nous sommes convaincus que ce sera l’une des solutions de l’avenir..pas trop lointain, pour des garderies, des écoles maternelles, lorsque les classes de tout petits vont en course d’école, ou..pour identifier un enfant enlevé . Certaines maternités, en France, ont introduit le bracelet électronique pour nourrissons , afin d’éviter les vols de bébés et pour rassurer les parents qui craignent les échanges d’enfants au sein de la nursery.

D’autres, technologies, le repérage grâce au tél.mobile, par exemple, doivent être prises en considération pour retrouver rapidement la trace d’un enfant enlevé ou en fugue. Mais cela demande une structure arrière : Garantie de sécurité à l’usage pour l’organisme et pour que n’importe qui n’accède pas aux données, même à courte distance, fiabilité, simplicité à l’usage, solidité et..prix abordable pour les familles.