L’homme arrêté en Ardèche dans le cadre d’une enquête pour un viol commis sur une fillette a avoué d’autres agressions. Il avait déjà été condamné pour agression sexuelle en 2000.


Et ce, contrairement à ce qu’affirmait  le vice-procureur de Privas, vidéo à l’appui, au cours d’une conférence de presse qui  s’est tenue vendredi.10 août 2012, suite à l’agression à St-Didier-sous-Aubenas! Le profil du «violeur des campings» de l’Ardèche commence à se dessiner. L’homme arrêté, âgé de 32 ans, a avoué avoir agressé deux fillettes qui dormaient dans une tente, dans l’enceinte d’un camping de Saint-Didier-sous-Aubenas, dans la nuit de mardi à mercredi. Il avait violé l’une des deux soeurs, âgées de 10 et 11 ans, avant d’être mis en fuite par leurs cris. Europe 1 révèle en outre que le violeur avait déjà été condamné en 2000 à une peine de prison d’un an avec sursis et d’une mise à l’épreuve de 3 ans pour des faits d’agression sexuelle. L’homme est inscrit au fichier des empreintes génétiques, ce qui a permis de le retrouver.

LE SUSPECT AVOUE QUATRE AUTRES AGRESSIONS

D’après les informations divulguées samedi soir par le vice-procureur de Privas, le suspect a également reconnu être l’auteur de quatre autres agressions. Depuis quelques jours, les forces de l’ordre enquêtaient sur plusieurs faits similaires à ceux qui se sont déroulés à Saint-Didier-sous-Aubenas. Des tentatives de viol avaient notamment été signalées dans des campings de Privas, Lavilledieu et Vogüé. La plus jeune victime aurait 7 ans, la plus âgée, 13 ans, d’après les informations d’Europe 1. L’une d’elles serait néerlandaise.

Le suspect, dont les enquêteurs ont assuré qu’il ne faisait ces derniers temps l’objet d’aucun suivi, a été arrêté au lieu-dit Brune, dans le village de Saint-Lager de Bressac, paisible bourg de 870 habitants. Ses voisins, stupéfaits, ont décrit celui qui semble bien être le «violeur des campings» comme un homme sympathique et serviable. «Quand on a appris cette interpellation, ça a fait l’effet d’une bombe. Saint-Lager de Bressac est une petite commune tranquille, où il fait bon vivre», a déclaré à Reuters le maire de la commune.

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Societe/Actu/Le-violeur-des-campings-avait-deja-ete-condamne-417303/

Si le mot « délinquant » ou « criminel » était gravé sur le front , la prévention serait si facile!!!

 

________________________________________________________________________________________________

 

Il n’avait plus fait parler de lui depuis neuf ans. Avant de récidiver. Sébastien Dutheil, 32 ans, a été présenté hier en fin d’après-midi à un juge d’instruction d’Avignon (Vaucluse). Il a été mis en examen notamment pour viols et agressions sexuelles sur mineure de moins de quinze ans. Il est arrivé à bord d’une voiture banalisée de la gendarmerie, caché sous une couverture.

Arrêté vendredi à son domicile, ce carreleur de profession a avoué, en garde à vue, s’en être pris à des fillettes françaises et étrangères en vacances dans des campings de l’Ardèche. L’enquête devra notamment préciser la nature des faits, certaines agressions étant susceptibles d’être qualifiées de viol.

Il a reconnu avoir agressé cinq fillettes âgées de 7 à 12 ans
Identifié grâce à son ADN, le suspect n’était pas inconnu de la justice. En 2000, il avait déjà comparu pour agression sexuelle devant le tribunal correctionnel de Privas (Ardèche) pour des faits commis un an plus tôt. Condamné à un an de prison avec sursis, il avait également écopé de trois ans de mise à l’épreuve. « Durant cette période, il avait scrupuleusement suivi ses obligations judiciaires », note une source proche du dossier. Depuis, il n’avait fait l’objet d’aucun signalement auprès des services de police ou de gendarmerie.

Conséquence de cette condamnation, Sébastien était inscrit au Fichier national des empreintes génétiques (FNAEG). Son nom était apparu au début du mois au cours de l’enquête menée par la section de recherche de Grenoble sur une série d’agressions sexuelles dans des campings ardéchois. Ce sont des prélèvements réalisés par les enquêteurs sur les lieux des faits qui ont finalement permis de le confondre. Durant sa garde à vue, il a reconnu spontanément avoir agressé en tout cinq fillettes âgées de 7 à 12 ans — une Néerlandaise, une Allemande et trois Françaises — à Ruoms, Vogüe, Privas, Lavilledieu et Saint-Didier-sous-Aubenas.

Malgré son profil de récidiviste, l’hypothèse d’un dysfonctionnement de la chaîne judiciaire semblait hier écartée. « Il était arrivé en fin de peine et son suivi durant sa mise à l’épreuve s’était déroulé sans encombre », insiste une source judiciaire. « Nous avons vérifié qu’aucune plainte ou main courante le visant n’était passée au travers des mailles du filet », complète de son côté une source proche de l’enquête. Samedi, des anciens amis de Sébastien avaient raconté aux médias avoir repéré des images pédophiles sur son ordinateur l’an passé. A l’époque, aucune plainte n’avait été déposée.

13.08.2012 http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/08/10/01016-20120810ARTFIG00529-violeur-des-campings-une-seule-agression-averee.php