Le ministère de la sécurité publique chinois a diffusé, sur son site* la photo d’une soixantaine d’enfants passés aux mains de trafiquants et dont il a été impossible, jusqu’à  aujourd’hui, d’identifier les parents.

 


 1256912996404cina_bambinisenzanome_scheda.jpg

En publiant ces photos, on espère recevoir des informations concernant ces enfants, afin de les rendre à leur famille respective.

« C’est la première fois que le ministère diffuse des photos d’enfants de parents non identifiés, même en utilisant la banque nationale de profils ADN” a déclaré l’avocat Zhang Zhiwei au quotidien China Daily, qui travaille bénévolement auprès d’une organisation spécialisée dans la recherche d’enfants disparus. “La banque de profils ADN n’a que 20-30.000 échantillons, largement insuffisamment pour une recherche approfondie des parents” a ajouté cet avocat.

Selon le ministère chinois, il disparaîtrait entre 30 et 60 enfants chaque année en Chine. Un bon nombre d’entre eux sont volés. Le trafic d’êtres humains, essentiellement celui de femmes et d’enfants est encore très actif en Chine, résultat de la pauvreté de la politique familiale qui interdit aux couples d’avoir un second enfant ainsi que des dégradations de l’état social.

Selon une étude publiée en 2001 par l’Unicef, 250.000 jeunes femmes et enfants ont été privé de trafic durant ces dernières années.

* http://www.mps.gov.cn/n16/n983040/n1928424/n2023952/index.html

art.  le 30.10.2009