N° de dossier : 14081102
Type de disparition : enlèvement/rapimento/Entführung

Salvatore MARINO

8394
  • Date de naissance :
  • Sexe : masculin
  • Nationalité : Italienne
  • Date de disparition : 28.06.1984, à l'âge de 4 ans
  • Pays de disparition : Suisse
  • Ville de disparition : Granges/VS

Signalement :

  • Taille à la disparition :
  • Couleur des cheveux à la disparition : châtain / castani
  • Couleur des yeux à la disparition : noirs /neri
  • Corpulence :
  • Signes distinctifs :
  • Circonstance :
    • Le couple Marino est retourné dans son pays natal, à Castrignano del Capo (LE), après avoir passé plusieurs années en Suisse pour y travailler. C’est durant leur séjour en Suisse que leur premier enfant, Salvatore, a disparu, alors qu’il avait 4 ans. L’après-midi du 24 juin 1984, le papa de Salvatore pêchait dans le Rhône près de Grange (non loin de Sion), en compagnie d’un ami. Salvatore jouait avec une petite fille. A 19.00heures, Salvatore avait disparu, alors qu’il avait été vu 5 minutes plus tôt. La petite fille était partie avec sa famille.
    • Le papa a entendu son fils l’appeler, il s’est rendu au bord de la route et a pu voir une voiture VW blanche, occupée par deux adultes s’arrêter un instant et repartir. Des fouilles dans le Rhône ont été conduites par la police, qui pensait que le petit garçon aurait pu tomber dans la rivière : Sans succès.
    • Les recherches auraient duré un jour et une facture de CHF 400.- aurait été adressée par la police cantonale à la famille Marino.
    • Quelques jours plus tard, un couple a appelé au domicile des parents Marino pour leur demander s’ils voulaient récupérer leur fils, puis plus rien.
    • Il ne reste plus qu'à espérer que l'adulte devenu se reconnaisse/
    Trad. de FREDI de l’art. en italien sur le site de Chi l’ha visto:   Scomparsa di Salvatore Flavio
    • I coniugi Marino, sono tornati nel loro paese di origine, Castrignano del Capo (LE), dopo aver vissuto molto tempo in Svizzera, dove erano emigrati per ragioni di lavoro. La loro permanenza in quel paese è stata segnata dalla scomparsa del loro primogenito Salvatore Flavio, quando questi aveva 4 anni.
    • Nel pomeriggio del 24 giugno del 1984 a pochi chilometri da Sion, nella zona di Grange, Giuseppe Marino stava pescando nel fiume Rodano con un suo amico mentre accanto alla strada, a pochi metri di distanza, il piccolo Salvatore giocava con una bambina slava.
    • Alle 18,55 il bambino era ancora lì. Alle 19 era scomparso nel nulla. Anche la bambina era andata via con la famiglia. Il padre di Salvatore aveva solo udito la sua voce chiamarlo "Papà! Papà!".
    • Ma, arrivato sulla strada, aveva solo visto un Maggiolino Volkswagen bianco, con due persone anziane a bordo, fermarsi un attimo e ripartire.
    • A Puda Fontana, sulle rive del Rodano, nel timore che il bambino fosse caduto in acqua, un corpo speciale per la ricerca e il soccorso di persone scomparse, ispezionò tutta la zona fino alle chiuse di Vionnà, ma senza alcun risultato. Fu fatto anche un radiogramma a tutte le stazioni dei cantoni vicini.
    • Le ricerche della polizia Cantonale, fatturate 400 franchi svizzeri alla famiglia Marino, durarono un giorno.
    • Nei giorni seguenti a casa Marino arrivarono delle telefonate in cui un uomo e una donna chiedevano alla madre se rivolesse suo figlio. Poi più nulla.
    • Vermisst wird Salvatore MARINO, vier-jährig im Jahre 1984, aus CH-Granges
    • Die Eltern von Salvatore sind in die Schweiz gekommen, um zu arbeiten. Sie lebten schon seit mehreren Jahren als ihr erster Sohn, Salvatore, vermisst wurde: Der Vater war am Fischen den Rhone entlang, während Salvatore mit einem Mädchen spielte. Gegen 19.00Uhr, verlies das Mädchen mit seiner Familie. Da hörte Salvatore’s Vater, wenn er ihn rufte. Er lief an die Strasse, aber sah nur ein weisses VW, das angehalten hat und dann weggefahren ist. Zwei Erwachsene waren am Bord.
    • Die Aussuche durch Polizei hat einen Tag gedauert und kostete 400.- CHF an Familie.
    • Patrouillen haben den Fluss inspektiert, sie dachte der Kleine könne in den Fluss gefallen sein…
    • Einige Tage später, rufte ein Paar Salvatore’s Eltern, um sie zu befragen, ob sie ihren Sohn zuhaben wollten. Dann nichts mehr.
    • Es ist höchstens denkbar, dass Salvatore gestohlen wurde.
    • Hoffen wir jetzt, dass er sich erkennt und sich anmeldet/

Autorités responsables :