Qui a assassiné Johanna Bohnacker? Cinq ans et demi après le meurtre de la fillette, alors âgée de 8 ans, la police relance les recherches: 390 hommes du lieu de domicile de Johanna et des environs doivent laisser prélever leurs empreintes digitales et d’ADN. Il s’agit d’hommes qui n’avaient pas été sollicités pour une telle démarche lors de la première analyse, il y a deux ans (qui n’avait donné aucun résultat) et qui se seraient rendus à un dépôt de déchets de construction à Randstadt, dûment enregistrés par un retraité, actuellement décédé.

Les fichiers des personnes hors cause seront détruits après comparaison, celles qui s’y opposeraient verront leurs raisons analysées.

Une possible piste
Ce dépôt se trouve voisin d’une place de jeux où Johanna a été vue pour la dernière fois, le 02.09.1999. Une forêt jouxte ce dépôt et un chemin conduit au ruisseau où le vélo de Johanna a été découvert, appuyé au pont. Johanna et l’une de ses copines y avaient une cachette.

On ignorait l’existence de ce livre de bord
Tous les habitants des cinq quartiers de Randstadt peuvent utiliser ce dépôt. La police veut interroger tous les hommes qui s’y sont rendus entre 1995 et 1999 et qui sont inscrit sur un registre, qu’on découvrit en 2003. Pourquoi le rentier n’en a pas parlé à la police, on l’ignore.

L’auteur est du voisinage
Ce n’est que 7 mois après la disparition de la fillette qu’un promeneur découvrit son squelette, dans le Vogelsberg, à quelque 100 km de Randstadt. Les enquêteurs en déduisent que l’auteur du meurtre connaissait Johanna et qu’elle le connaissait.

Un emballage de papier collant, seul indice prometteur de succès

Des traces ont pu être préservées sur un emballage de papier collant avec lequel Johanna avait été baillonnée. Elles pourraient appartenir au meurtrier. Grâce à une nouvelle technologie, appelée « Livescan-Technologie », qui permet de scanner les empreintes digitales et des paumes des mains en 10 minutes, les enquêteurs espèrent obtenir des résultats en quelques jours.

Trad. de F.R.E.D.I.  de l’art. en allemand

16.01.2013

********************

 10 ans après le meurtre, une nouvelle piste

C’est l’un des dossiers criminels les plus lourds  du Land de Hesse. Qui a enlevé et assassiné Johanna, alors âgée de 8 ans ?

10 ans après ce meurtre, la police dispose de nouvelles pistes et pense que plusieurs personnes sont concernées.

Le squelette de l’enfant n’a été retrouvé que 7 mois après sa disparition, le 02 septembre 1999, sur la place de sport de Ranstadt-Bobenhausen. Un promeneur a découvert des os d’enfant près de l’A5 à Alsfeld.

Des milliers de pistes ont été analysées, le/les meurtriers court/ent toujours…

Le plus incroyable

C’est que, fort probablement, plusieurs personnes sont impliquées ! Le porte parole de la police affirme que cette thèse s’est renforcée : enlever l’enfant, commettre le meurtre, transporter le corps dans la forêt d’Alsfeld. On peut même envisager la participation d’une femme. Ce qui est sûr, c’est que Johanna connaissait son/ses meurtriers.

Afin d’obtenir de nouveaux indices, la police criminelle de Friedberg a posé une grosse pancarte à la place de sport de Bobenhausen, montrant une photo de Johanna  et la question : » Où sont tes meurtriers ? »

Cette pancarte se veut un signe clair vers les meurtriers : Un crime n’est jamais prescrit !

affiche bord de route

Le procureur de Giessen a promis une récompense de 25.000 Euros à qui permettra d’élucider ce crime. Tel: +49 (0)6031/60-10

Trad par F.R.E.D.I. de l’art. du 02.09.2009 – Von MARCO SCHWARZ,

********************

Le 04.07.2013, toujours rien http://suite101.de/article/der-mord-an-johanna-bohnacker-a142914

********************

14 ans après le meurtre, le/s coupable/s cour(en)t toujours: http://suite101.de/article/der-mord-an-johanna-bohnacker-a142914

********************

L’émission « Aktenzeichen XY » du 24.09.2014 reprend le dossier de Johanna: Le(s) meurtrier(s) n’est/ne sont toujours pas découvert(s) 15 ans après ce drame qui a choqué toute la région:

Enlevée et assassinée- la mort atroce d’une fillette 

(XY-Sendung vom 24. September 2014)
(…)

Le meurtre est-il l’oeuvre d’un couple? 
La police part du principe que le meurtre de Johanna n’a pas été exécuté par une seule personne, mais par un couple qui doit avoir un lien avec Bobenhausen. Il connaissait peut-être Johanna.

Dans la visée des enquêteurs, un homme et une femme qui ont été vus près du pont en bordure de Bobenhausen, lors de la disparition de Johanna. L’homme circulait à bord d’une VW Jetta brune, remarqué par sa façon particulière de conduire. Malgré d’intensives recherches, il n’a toujours pas été retrouvé.     .

Une femme prend en charge Johanna
Un camarade de jeux de la fillette observe  Johanna monter dans une voiture, près de ce pont. Il est environ 18.00heures  Johanna semble la connaître et entre dans la voiture sans contrainte.  C’est la dernière fois qu’on la verra  vivante.

Description de ce couple (1999):
Le conducteur de la Jetta: 40-45 ans, svelte, cheveux foncés, longs attachés en queue de cheval, visage anguleux
Immatriculation de la voiture: HG…(Hochtaunuskreis/Bad Homburg).

La femme dans la voiture de laquelle Johanna monta (une petite voiture rouge):
environ 40 ans, mince, cheveux aux épaules, brun foncé, vêtue d’une jaquette foncée, longue

Récompense: Tout indice conduisant à la découverte des auteurs de ce crime sera récompensé à hauteur de 25’000 Euros 

Trad de F.R.E.D.I. de l’article http://www.e110.de/index.cfm?event=page.detail&cid=6&fkcid=6&id=77532

Autorité responsable: Kripo Friedberg, 

+49 (0)6031 / 60 10

********************

2017, meurtrier confondu, après 18 années d’enquête et grâce aux nouvelles technologies d’analyses de traces

photo-1 johanna1-gtbphoto-2photo-3