Le corps de Raymond Gouardo exhumé

Les policiers ont procédé hier à l’exhumation du corps de Raymond Gouardo pour comparer son ADN à celui retrouvé sur Sabine Dumont, l’une des fillettes tuées en 1987.

Raymond Gouardo, qui a violé, torturé et séquestré sa fille Lydia pendant vingt-huit ans, était-il aussi un assassin d’enfants ?


Lui n’est plus là pour témoigner, il est mort voilà dix ans. Alors, pour tenter de répondre à cette interrogation, l’exhumation de son corps a été ordonnée par la juge d’instruction d’Evry chargée du dossier.

Hier au petit matin, les policiers de l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) et leurs homologues de Versailles, accompagnés des gendarmes de Coulommiers, ont procédé à l’opération au cimetière de Coulommes (Seine-et-Marne).

Raymond Gouardo, le « Vieux » comme Lydia le surnommait, y est enterré depuis 1999. Vingt-deux ans après les faits, la science va peut-être permettre de faire, enfin, avancer l’enquête.

Tee-shirt

« Son ADN va être comparé à celui retrouvé sur les vêtements de Sabine Dumont », précisait hier à France-Soir Jean-François Pascal, procureur de la République d’Evry. Sabine Dumont, c’est cette petite fille blonde de 9 ans assassinée le 27 juin 1987 alors qu’elle avait quitté son domicile pour acheter un tube de gouache, à quelques mètres de là (lire encadré ci-contre).

« Une trace ADN avait été identifiée en 1999 sur le tee-shirt de Sabine. C’est un ADN complet, la signature de l’assassin », explique à France-Soir Geneviève Dumont, sa mère. Pour elle, cette comparaison était une évidence depuis le début : « On l’a réclamée tout de suite, car le dossier de Sabine est le seul où un ADN a été isolé et conservé. »

sabine Dumont

Dans l’attente de ces résultats, les enquêteurs restent prudents. « On sait que Gouardo est allé dans le périmètre où les faits ont été commis. Il y a forcément quelque chose à creuser. Mais ce qu’il manque, ce sont des éléments matériels ou scientifiques », précisait une source militaire.

Des éléments qui pourraient être ainsi apportés par ces analyses ADN. La piste Raymond Gouardo, Geneviève Dumont, elle, a dû mal à y croire : « Ça ne colle pas avec le personnage… Mais il faut en être sûr à 100 %. Si ce n’est pas lui, l’enquête continuera de toute façon. Si c’est lui, c’est une nouvelle enquête qui s’ouvrira. »

Il faudra attendre une ou deux semaines avant d’obtenir les résultats. « On va attendre patiemment. Cela fait déjà vingt-deux ans que l’on attend. Nous ne sommes pas à deux semaines près… » confie la maman de Sabine, avec cependant l’espoir tenace de connaître, enfin, la vérité.

Nathalie Mazier, le vendredi 12 juin 2009 pour le Figaro

Allez également sur le forum

On peut y lire, entre autres, que Raymond GUARDO n’est pas le meurtrier de Sabine.