Les polices s’accordent pour affirmer qu’au-delà d’une demie-heure de recherches personnelles, elles doivent être averties.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles votre enfant n’est pas ponctuel pour son retour à domicile : Dans les cas les moins inquiétants, il s’est attardé chez des copains ou s’est laissé distraire sur son chemin, en oubliant le temps qui passe…

1ère catégorie de mesures

Essayez de garder votre calme. Vous serez plus efficace pour aider votre enfant en ayant l’esprit clair. N’hésitez surtout pas à faire appel à des voisins, connaissances ou amis pour vous aider à réaliser les différentes démarches: Moins directement concernés, ils garderont mieux la tête froide.

Vous pouvez vous aider du protocole opérationnel de la Fondation Cedrika, l’un de nos partenaires canadiens, afin d’effectuer les premières recherches entre voisins, amis…

Lors de votre recherche personnelle

  • Visitez les places de jeux et les cachettes possibles dans et autour de la maison, puis dans le quartier.
  • Regardez dans les voitures ou les camions éventuellement abandonnés dans les environs.
  • Contrôlez les abords de ruisseaux, de canalisations, etc
  • Pensez que de jeunes enfants ont moins de rayon d’action que des enfants plus âgés.
  • Contrôlez si l’enfant ne serait pas chez des voisins, des amis des environs, de la famille, des connaissances.
  • Déterminez s’il manque des vêtements ou des affaires personnelles. Cela pourrait évoquer une fugue.
  • Cherchez éventuellement un message qu’il aurait pu laisser.
  • Assurez-vous d’avoir votre téléphone portable avec vous  (ou une permanence téléphonique) au cas où votre enfant vous appellerait, – une rotation avec des amis peut très bien être envisagée- mais ne donnez en aucun cas votre numéro personnel pour des témoignages utiles à une enquête. La police en charge du dossier est là pour ça, donnez son numéro de téléphone uniquement, protégez-vous!

2ème catégorie de mesures

Un descriptif de votre enfant devrait être prêt et actualisé chaque année (taille, poids et photo), et conservé en un endroit sûr, avec le carnet de vaccination, par exemple.

FREDI vous propose un modèle

Si vous pensez que votre enfant est perdu ou a été enlevé: Rappelez vous que la RAPIDITE de votre réaction est TRES IMPORTANTE !

Préparez les indications suivantes

    • une description de l’enfant (vêtements portés lors du dernier contact, les effets personnels qu’il avait avec lui, etc.) des indications physiques (âge, taille, poids, sexe, couleur des cheveux, couleur des yeux, détails particuliers, lunettes ou bijoux, autres objets personnels
    • endroit et heure où il a été vu pour la dernière fois, éventuellement ce qu’il faisait à ce moment-là et avec qui,
    • une (voire plusieurs) photo(s) récente(s) est/sont de prime importance
    • contactez la police le plus rapidement possible, – le 117 convient parfaitement – demandez-lui son accord pour requérir une aide complémentaire à FREDI et collaborez totalement à l’enquête
    • une description précise des locaux et des places fréquentés, ainsi que des personnes habituellement côtoyées est de très grande utilité.
    • N’oubliez pas de communiquer à la police les détails que pourraient vous communiquer les camarades d’école/d’études ou de jeu de votre enfant (voiture inconnue, personne jamais vue auparavant, etc.): un détail peut fournir des indices.

 

3ème catégorie de mesures

Si vous organisez votre recherche avec des amis ou des voisins :

    • Essayez de travailler calmement. Vous serez plus efficace pour aider votre enfant en ayant l’esprit clair.
    • Partir d’un endroit précis et cherchez systématiquement. Le quadrillage du terrain au moyen d’une carte topographique peut être d’une grande aide.
    • Travaillez en équipe de deux au minimum.Si vous trouvez des indices, SURTOUT NE LES TOUCHEZ PAS: marquez l’endroit et avertissez immédiatement la police.

 

Cette page a reçu la mention Canadienne :

kidzprintz_seal.jpg

Vers le règlement